Agir pour la qualité de l’air

DPDgroup lance un programme unique de mesure de qualité de l’air

Agir pour la qualité de l’air

DPDgroup lance un programme unique de mesure de qualité de l’air

La mesure de la qualité de l’air s’effectue grâce à des capteurs placés sur la flotte de livraison et le réseau d’installations de DPDgroup, tels que les points Pickup et les dépôts urbains.

 

À l’heure où la pollution de l’air est l’un des risques environnementaux les plus importants selon L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), DPDgroup met en œuvre un programme de mesure de qualité de l’air, dans la lignée de son programme sociétal et environnemental DrivingChangeTM.

Ce programme innovant est positif à la fois pour les villes et les citoyens, il sera déployé dans 20 villes européennes dans les deux années à venir.

DPDgroup met tout en œuvre pour minimiser son impact sur l’environnement et opère des solutions durables de logistique urbaine à travers l’Europe, afin d’améliorer au quotidien la vie en centre-ville. DPDgroup est le numéro un du secteur du colis express sur le marché de la compensation volontaire et a pour objectif de réduire ses émissions de CO2 par colis de 30 % d'ici à 2025.

Un impact bénéfique pour les villes et les citoyens

  

Les villes ont accès à des informations précises sur la qualité de l’air à l’échelle PM2.5 dans les villes concernées. Elles peuvent donc baser leurs décisions sur ces données.

 

Les citoyens sont en mesure de vérifier la qualité de l’air à proximité de leur domicile, à travers une interface web.

AirDiag
Jean-Michel Rebillard

Après un projet pilote concluant à Paris, Jean-Michel Rebillard, Directeur Marketing & Communication chez DPD France, livre ses impressions sur le programme de mesure de qualité de l’air

En quoi est-ce que le programme de mesure de qualité de l’air est bénéfique pour DPD France ?

Que diriez-vous aux autres filiales en Europe, qui souhaitent mettre en œuvre ce programme ?

Collecter des données précises et décisives

Ces capteurs permettent de collecter des données toutes les 12 secondes faisant ressortir les particules fines PM2.5* à hauteur de respiration et de dresser une cartographie détaillée de la qualité de l’air dans les zones urbaines.
Cette technologie robuste conçue par Pollutrack, permet d’identifier les zones les plus exposées aux PM2.5 et de mieux savoir quel impacts les particules fines ont sur la santé.

Les données sont ensuite disponibles sur une plateforme en ligne qui donne accès à une carte d’une zone donnée, mettant en relief les points d’alerte ou au contraire les points « verts ».

* 2,5PM se réfère aux particules fines de moins de 2,5 micromètres

Collecter des données précises et décisives

Ces capteurs permettent de collecter des données toutes les 12 secondes faisant ressortir les particules fines PM2.5* à hauteur de respiration et de dresser une cartographie détaillée de la qualité de l’air dans les zones urbaines.
Cette technologie robuste conçue par Pollutrack, permet d’identifier les zones les plus exposées aux PM2.5 et de mieux savoir quel impacts les particules fines ont sur la santé.

Les données sont ensuite disponibles sur une plateforme en ligne qui donne accès à une carte d’une zone donnée, mettant en relief les points d’alerte ou au contraire les points « verts ».

* 2,5PM se réfère aux particules fines de moins de 2,5 micromètres

 

« La communauté internationale réclame un air plus sain, et DPDgroup est bien placé pour contribuer de façon positive. Nous souhaitons avoir un impact bénéfique tant sur les villes, les consommateurs finaux que les citoyens. Les entreprises de transport ont un rôle-clé à jouer dans la manière dont ils opèrent et la mesure de leur impact sur l’environnement, en adaptant leurs process et en innovant. »

Dominique Mamcarz, Directeur RSE