Conseils d’emballage

Bien emballé pour arriver à bon port.

Conseils d’emballage

Bien emballé pour arriver à bon port.

Lors de son transport, chaque colis est soumis à des contraintes, telles que des chocs, des vibrations ou des pressions. Seul un emballage bien choisi permet de garantir un transport sûr et sans détérioration.

Afin que le conditionnement puisse déployer toute sa fonction de protection, les emballages extérieur et intérieur ainsi que la marchandise doivent harmoniser de manière à former une unité.

Emballage intérieur

  • L’emballage intérieur est destiné à protéger et à caler le produit qui ne doit pas toucher les différents contenus et l’emballage extérieur. Le matériel de protection ne peut pas être remplacé par une boîte d’expédition de qualité supérieure.

  • Plus le produit est fragile, plus la qualité de l’emballage intérieur est importante. Utilisez du matériel de protection mou pour les pièces légères et plus dur pour les marchandises lourdes.

  • Les matériaux suivants sont adaptés à la protection du contenu: le papier bulle, le carton-fibre ondulé ou le papier kraft chiffonné manuellement. Pour les contenus très fragiles comme le verre par exemple, nous vous recommandons d’utiliser cinq à six couches de papier bulle. Le papier journal froissé peut uniquement être utilisé comme matériau de remplissage pour les produits peu fragiles.

  • Les chips d’emballage se dispersent lors de la manutention. Des vides peuvent ainsi se créer à l’intérieur. Conséquence: le contenu n’est plus maintenu. Pour cette raison, il est judicieux de répartir les chips après le premier remplissage en secouant le colis. Vous pouvez ensuite finir de remplir les vides qui se sont éventuellement formés avec des chips d’emballage jusqu’au bord du carton.

  • Le matériel d’expédition susceptible de se rompre ou sensible à la pression ne doit jamais toucher directement l’emballage extérieur ou d’autres éléments du contenu. Les contenus fragiles comme le verre, la céramique ou des pièces d’électronique requièrent un emballage particulièrement minutieux. Idéalement, il faut laisser un vide d’au moins 5,0 cm entre le contenu et l’emballage.

  • Si un emballage contient plusieurs produits, il convient d’utiliser des éléments de séparation afin de les empêcher de glisser.

 

 

 

 

 

 

 

Emballage extérieur

  • Lorsque vous choisissez votre carton d’expédition, il doit avoir la bonne taille (contenu de l’envoi plus matériel de calage) ainsi qu’une robustesse suffisante. En règle générale, aucune marchandise non emballée (produits sans emballage) ne peut être acceptée.

  • Plus la marchandise à expédier est sensible à la pression et aux chocs ou encombrante et lourde, plus l’emballage extérieur devra être résistant.

  • Le conditionnement d’origine/de vente n’est pas forcément adapté à l’envoi de colis. Il faut généralement prévoir un matériel de calage supplémentaire par rapport à l’emballage d’origine. Par ailleurs, il n’est pas rare que l’autocollant d’expédition endommage l’emballage d’origine.

  • Les cartons ondulés font de bons emballages. Choisissez la taille de celui-ci en fonction de son contenu. Les cartons d’emballage insuffisamment remplis cèdent facilement et se rompent tandis que ceux qui sont trop remplis éclatent fréquemment.

  • Si vous souhaitez réutiliser un emballage, veuillez tenir compte du fait que sa robustesse est, le cas échéant, nettement réduite. Pour cette raison, contrôlez la solidité de l’emballage: peut-être est-il fendillé, présente-t-il des traces d’aplatissement, de pression ou des perforations ? Veillez à ne pas utiliser d’emballages endommagés et à enlever les étiquettes de toutes sortes.

Fermer soigneusement l’emballage

  • Plus l’envoi est lourd ou encombrant, plus le matériel de fermeture doit être robuste. Pour cette raison, veillez à bien fermer l’emballage de vos colis. Une bonne fermeture garantit à la fois la sécurité du transport et prouve que le colis n’a pas été ouvert.