20. Juin 2019 | Presseinformation

DPD poursuit la réduction de ses émissions de CO2

DPDgroup reste numéro 1 de la réduction des émissions de CO2 sur le marché CEC. Engagé en faveur du développement durable, le prestataire de colis vient de tester avec succès en Suisse un transfert de certains transports de la route vers le rail, en partenariat avec CFF Cargo. Par ailleurs, DPD Suisse recourt à un nombre croissant de véhicules électriques et utilise des énergies renouvelables pour faire fonctionner ses dépôts.


Des trains plutôt que des camions: au mois de mai dernier, DPD Suisse a achevé avec CFF Cargo quatre semaines de tests portant sur le transport de pneus et de caisses mobiles vides (conteneurs spéciaux pour le transport routier et ferroviaire de marchandises). Ces essais pilotes ont été extrêmement fructueux: à partir de l’automne 2019, DPD prévoit donc de transporter régulièrement des marchandises par le chemin de fer plutôt que par la route, et à partir de 2020, un nombre croissant de colis seront aussi acheminés par le train.


Jusqu’à 10 camions de moins chaque nuit

Toutes les liaisons régulières du prestataire de colis, qu’elles soient nouvelles ou déjà existantes, sont examinées en interne pour envisager un possible transfert vers le rail.

«Actuellement, nous estimons que grâce à ces mesures, nous pouvons transférer l’équivalent de dix camions chaque nuit de la route vers le rail», explique Tilmann Schultze, CEO de DPD Suisse, «ce qui nous permet de poursuivre nos efforts en faveur d’une réduction active de nos émissions de CO2». Dans le cadre du programme CSR DrivingChangeTM, DPD a l’intention de diminuer les émissions par colis de 30% d’ici 2025.


Le transfert vers le rail: une démarche doublement payante

Pour DPD, délester le trafic routier en transférant des transports vers le rail présente un double intérêt, écologique et économique. Non seulement l’acheminement des colis par le rail est neutre en CO2, mais de plus, il nécessite moins de ressources en personnel, ce qui compense la forte demande de chauffeurs-livreurs sur le marché CEC.


Véhicules électriques et énergies renouvelables dans les dépôts

Une autre mesure pour atteindre les objectifs de réduction de CO2 fixés consiste à compléter la flotte de véhicules par des véhicules électriques, comme DPD le fait actuellement. De plus, les dépôts de Möhlin, Bussigny, Martigny, Buchs, Wittenwil et Giubiasco fonctionnent déjà avec 100% d’énergie d’origine hydraulique ou solaire. Ce sera aussi le cas des sites restants (Berne, Tavannes, Rothenburg et Vilters) au 1er janvier 2020.


Autres informations sur le programme CSR DrivingChangeTM der DPDgroup: https://www.dpd.com/group/en/sustainability/

 

Contact média

Marco Kaiser

Communiqué de presse

Small (171kb)

PDF